the Real Heroes

JULES VIERA

photographie historique retouchée

imprimée et contrecollée sur bois

Where are the Real Heroes ?

est un projet d’art numérique commencé en 2014 et diffusé depuis 2015 par le biais de collage Art de Rue, sur les murs de Paris et Berlin.

 

Une série de portrait de « mes héros » contemporains ou historiques : Louie (fils de Sitting-Bull, chef de tribu sioux), Dr Martin Luther King, ou encore Arnold (Dany Coleman) acteur de séries télévisées américaines.

 

Entre ironie, satire et hommage, icônes pop, martyrs et militants des droits de l’homme portent le masque de super héros que l’Histoire n’a pas forcément su leur donner à temps, comme pour Emmeline Pankhurst, virulente militante à qui les Anglaises doivent en partie leur droit de vote.

bio

Actuellement basé à Bangkok

 

13.805558° N, 100 574574° E

 

Acquérir :

Galerie Deux6

 

+33 749 000 933

+66 926 499 084

 

LINE ID : julesviera

 

julesviera@gmail.com

Artiste Français originaire de l’Est de la France, installé en Asie depuis 2019

Jules Viera travaille différents types de matériaux et de supports

principalement la photographie et le bois

 

Depuis quelques années il alimente ses travaux de diverses ressources

et techniques numériques, notamment dans la série La Redite

exposée à Bangkok en Février 2020

travaux numériques

photographie

techniques mixtes

the Real Heroes

Where are the Real Heroes ?

est un projet d’art numérique commencé en 2014 et diffusé depuis 2015 par le biais de collage Art de Rue, sur les murs de Paris et Berlin.

 

Une série de portrait de « mes héros » contemporains ou historiques : Louie (fils de Sitting-Bull, chef de tribu sioux), Dr Martin Luther King, ou encore Arnold (Dany Coleman) acteur de séries télévisées américaines.

 

Entre ironie, satire et hommage, icônes pop, martyrs et militants des droits de l’homme portent le masque de super héros que l’Histoire n’a pas forcément su leur donner à temps, comme pour Emmeline Pankhurst, virulente militante à qui les Anglaises doivent en partie leur droit de vote.

ART WORK   /

 

travaux numériques

 

the Real Heroes

Where are the Real Heroes ?

est un projet d’art numérique commencé en 2014 et diffusé depuis 2015 par le biais de collage Art de Rue, sur les murs de Paris et Berlin.

 

Une série de portrait de « mes héros » contemporains ou historiques : Louie (fils de Sitting-Bull, chef de tribu sioux), Dr Martin Luther King, ou encore Arnold (Dany Coleman) acteur de séries télévisées américaines.

 

Entre ironie, satire et hommage, icônes pop, martyrs et militants des droits de l’homme portent le masque de super héros que l’Histoire n’a pas forcément su leur donner à temps, comme pour Emmeline Pankhurst, virulente militante à qui les Anglaises doivent en partie leur droit de vote.

the Real Heroes

Where are the Real Heroes ?

est un projet d’art numérique commencé en 2014 et diffusé depuis 2015 par le biais de collage Art de Rue, sur les murs de Paris et Berlin.

 

Une série de portrait de « mes héros » contemporains ou historiques : Louie (fils de Sitting-Bull, chef de tribu sioux), Dr Martin Luther King, ou encore Arnold (Dany Coleman) acteur de séries télévisées américaines.

 

Entre ironie, satire et hommage, icônes pop, martyrs et militants des droits de l’homme portent le masque de super héros que l’Histoire n’a pas forcément su leur donner à temps, comme pour Emmeline Pankhurst, virulente militante à qui les Anglaises doivent en partie leur droit de vote.

 

digital art

 

the Real Heroes

Where are the Real Heroes ?

est un projet d’art numérique commencé en 2014 et diffusé depuis 2015 par le biais de collage Art de Rue, sur les murs de Paris et Berlin.

 

Une série de portrait de « mes héros » contemporains ou historiques : Louie (fils de Sitting-Bull, chef de tribu sioux), Dr Martin Luther King,  ou encore Arnold (Dany Coleman) acteur de séries télévisées américaines.

 

Entre ironie, satire et hommage, icônes pop, martyrs et militants des droits de l’homme portent le masque de super héros que l’Histoire n’a pas forcément su leur donner à temps, comme pour Emmeline Pankhurst, virulente militante à qui les Anglaises doivent en partie leur droit de vote.